Menu

awac news 2

L’AWAC soutient plusieurs ONG africaines

Connaissez-vous les foyers améliorés ?

ulbcoopfinL’AWAC soutient plusieurs ONG africaines qui forment les femmes à cuisiner sur des foyers améliorés qui permettent d’utiliser moins de bois et d’ainsi préserver les forêts et le climat. Des projets sont financés au Burkina Faso, au Bénin et au Sénégal et des échanges de bonnes pratiques s’organisent entre ces associations.

ULB Coopération présente un de ces projets. Il se déroule au Sénégal, sous la houlette de l’ONG NEBEDAY, partenaire dynamique de l’AWAC et de ULB Coopération.

Pourquoi acheter quand on peut fabriquer soi-même ? Un peu de bouse, un peu d’argile, saupoudrez le tout de paille et obtenez votre propre foyer amélioré ! À Toubacouta, Nébéday, une association sénégalaise de protection de l’environnement partenaire d’ULB-Coopération, forme les femmes à la confection de foyers améliorés.

L’enjeu est de taille : au Sénégal, près de 80 % des ménages dépendent du charbon de bois pour l’usage domestique (cuisson des aliments). Dans un pays fortement touché par les changements climatiques, le projet GP-Forêt, soutenu par l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC), entend enrayer la déforestation dans le pays. Pour ce faire, l’association promeut l’utilisation du charbon de paille au lieu du charbon de bois, ainsi que l’usage de foyers améliorés en zone rurale afin de réduire la quantité de bois nécessaire pour la cuisine.

Certes, Nébéday n’est pas la première organisation à sensibiliser les populations à l’usage de foyers améliorés, mais l’association a fait le choix particulier d’apprendre directement aux femmes comment les fabriquer. Pourquoi ne pas les vendre ? « Lorsque tu demandes aux populations si elles connaissent les foyers améliorés, tout le monde connaît et tout le monde en veut. Alors tu demandes, "mais pourquoi tu n’en as pas un ?" "Parce que c’est cher". Et les gens ne savent pas où les acheter. En plus, rares sont ceux qui ont un véhicule ou une charrette, et c’est très lourd à transporter », explique Jean Goepp, directeur de l’ONG.

En 2016, une formatrice de l'ONG Tiipaalga, du Burkina Faso, s’est rendue au Sénégal afin de former les femmes de l'association Jappo Liguey (coopérative de 821 femmes soutenue par Nébéday) à la fabrication de foyers à bois améliorés appelés « 3PA » (« 3 Pierres Améliorés »). Économiques, durables et efficaces, ces derniers sont fabriqués en banco, une matière facile à produire composée de terre argileuse, de paille et de bouse. Dans chacun des 14 villages de la forêt de Sangako, deux femmes ont été sélectionnées pour être formées à la collecte des matériaux et à la confection des foyers. Ainsi se démultiplie le processus et se crée un réseau de formatrices qui pourront à leur tour être rémunérées par les dames qu’elles forment.

Aujourd’hui, Nébéday poursuit sa campagne de sensibilisation. Il y a trois semaines, l’association s’est rendue dans les villages de la forêt de Djilor, où les villageois ont d’ores et déjà manifesté leur enthousiasme.

En savoir plus : https://www.ulb-cooperation.org

 

 

Go to top